Présentation
Nos écoles
Patrimoine
Actualités
Calendrier des fêtes
Comptes rendus
Galerie photos
La municipalité
Adresses utiles
 
   
 
Accueil Contact

Présentation de Glomel

Canton de Rostrenen

Arrondissement de Guingamp
Superficie : 7995 hectares
Population : 1481 habitants
Origine du nom : Probablement du celte crom, courbe, colline, et wel, belle.
Diocèse : Saint-Brieuc

Historique

Glomel est un site occupé depuis l'époque gauloise, comme le prouvent les objets qu'on y a retrouvés lors de fouilles : une hache de pierre, des haches plates, des flèches en silex, des poignards en bronze. De nombreuses traces de l'occupation romaine subsistent également à proximité (aqueduc romain).

Pendant le haut Moyen-Age, les seigneurs de Glomel habitent le château de Kerrien. Leur châtellenie est membre de la baronnie de Rostrenen. Lors de la révolte dite "du papier timbré", en 1675, les vassaux du sieur de Kerviliou-Jégou font signer à celui-ci un contrat relatif aux rentes et corvées. En décembre 1799, les chouans cantonnent dans la commune, près de Lan-Bern et à proximité de la tranchée. Pendant le creusement du canal de Nantes à Brest, on érige un camp pour les bagnards, soldats déserteurs condamnés aux travaux publics. Ce camp fonctionne de 1823 à 1832, et est définitivement supprimé le 30 juin 1834.

 

La première municipalité de Glomel est élue au début de 1790. La nouvelle commune de Glomel englobe les trois anciennes paroisses (Glomel, Trégornan et Saint-Michel) dès 1791.

Glomel est amputé en 1970 (arrêté préfectoral du 4 mai 1970) de douze villages et du bois de Kerbescond, rattachés à la commune de Rostrenen.